Aime-toi

J’ai une véritable difficulté à être incarnée

By 3 août 2020 No Comments
Aujourd’hui, j’ai une souffrance vieille de mon enfance qui est remontée à la surface.

J’ai carrément dit à mon âme que je lui en voulais de m’avoir fait naître « SI TÔT ».

 

En 1979, et pour de longues années encore, les concepts suivants étaient complètement inconnus : hypersensible, empathe, haut-potentiel, multipotentiel et j’en passe
(ou alors de très rares initiés, mais en tout cas, ça n’avait pas la portée médiatique d’aujourd’hui).

 

Donc forcément, mes parents ne pouvaient pas voir à quel point je souffrais de devoir bâillonner mon hypersensibilité
(en même temps… comment auraient-ils pu ? j’ai acquis très tôt une ultra-capacité-à-masquer-ma-souffrance).

 

Pour moi, l’école était une PRISON.

 

Côtoyer les autres enfants était une torture.

 

La « classe de neige » ? Devine qui a été la seule à avoir fait pipi au lit pour la 1ère fois depuis des années.
La « classe verte » ? Devine qui a été la seule à être malade au point de rester au lit et manquer 1/3 du séjour.

Le collège ? Encore pire : je me sentais comme une taularde qui compte les jours avant d’avoir écoulé sa « peine ».

 

Combien de fois ai-je rêvé prendre mon sac, franchir ces putains de grille qui me séparaient du monde extérieur…

Quelles que soient les circonstances, je faisais tout pour me rendre INVISIBLE.

 

Comme je me sentais SEULE.

Et je l’étais, si les statistiques sont vraies (il est dit qu’à mon époque il y avait 2% d’empathes : aujourd’hui ce serait plutôt 15% chez les moins de 30 ans).

 

Comme j’aurais aimé naître 20 ans plus tard, dans une famille un peu ouverte sur ce « sujet ».

Je me serais peut-être moins sentie comme une extra-terrestre.

(Cela me fait penser au titre d’un film récent : « I Don’t Feel At Home In This World Anymore ».
En ce qui me concerne, je ne me suis JAMAIS sentie « at home » dans ce monde.)

 

Après avoir passé ma vie à chercher « qui je suis », je reconnecte seulement à ma nature profonde, et à mes dons d’EMPATHE.

 

Je suis encore en transformation (et c’est ultra-fatigant, d’où le fait que je poste très peu).

 

J’ai créé un groupe privé où je compte partager un maximum sur le sujet, et permettre à d’autres de SE RECONNECTER à qui ils/elles sont VRAIMENT.

Certains contenus ne sont visibles que dans le groupe, et pas sur mon profil. Si tu te reconnais dans ce que j’ai partagé, tu peux dès à présent rejoindre ma communauté:
https://bit.ly/tracetavoie

Leave a Reply