Aime-toi

Voilà comment être plus sexy

By 22 juillet 2019 No Comments
comment etre sexy

Samedi dernier, je faisais une session intensive sur une journée avec une cliente.

C’était compliqué car l’une et l’autre ne percevions pas la même chose.

Je la voyais Cercle – en lui expliquant pourquoi : à savoir que je ne voyais que des courbes et de la douceur dans son visage, et que mon regard était attiré par les pleins de son corps, et non pas les articulations.

Et elle, elle se voyait Losange (elle ne supportait que des ceintures à la taille et mettait des cols V).

 

La plus grande difficulté quand j’établis un profil avec une cliente, c’est d’arriver à distinguer la Réalité (c’est-à-dire ce qu’elle est depuis qu’elle est née) de ses Projections (ses goût vis-à-vis de certaines couleurs ou tenues, ses croyances sur les vêtements ou son corps).

 

Et là je faisais face à une croyance que je connais bien pour l’avoir  vécue : « le Cercle, c’est pas sexy » (mon tout premier article en parlait déjà).

Je l’ai donc invitée à se poser ces questions pour les jours à venir :

  • « c’est quoi pour toi, être sexy ? »
  • « de quoi penses-tu avoir besoin pour te sentir sexy ? »

(Arrivée à cet instant du récit, je te propose de te poser aussi ces questions pour toi-même !)

 

Je vais te raconter une anecdote qui date d’il y a trois ans, quand j’étais en voyage back-pack en Amérique du Sud.

Franchement, on peut pas dire que j’étais apprêtée !

J’avais un sac de 50L (ça paraît gros dit comme ça, mais ça ne l’est pas). Il me fallait des vêtements pour tous les temps. J’avais donc un choix très limité – et très pragmatique – de fringues : un jean usé, un pantalon de rando, un t-shirt à manches longues et un ou deux à manches courtes, un sweat, un ma-gni-fique pull péruvien (humour… je portais ce truc uniquement parce que ça tenait chaud), une veste chaude de rando, une paire de converse achetées d’occasion, une paire de grosses chaussures de marche.

A l’époque, j’avais une coupe de cheveux qui nécessitait un lissage quotidien pour que ça tombe comme je voulais. Pas de chance : je n’avais pas non plus de fer à lisser dans mon sac.

(Tu t’en doutes : point de petite robe noire, d’escarpins, de bijoux ou de maquillage dans mon sac.)

 

Je pourrais donc résumer mon look avec cette expression d’ado : « je ressemblais à rien ».

(Ou plutôt : j’avais douloureusement accepté que les circonstances ne me permettaient pas de faire mieux.)

Et ben, y’a quand même pas mal de mecs qui m’ont dit que j’étais sexy. (Et ils étaient plus jeunes que moi pour la plupart.)

Ça m’avait laissé coite : « moiiiiiiiiiii ? sexy ? dans cette tenue ????! ».

 

 

C’est pas pour me vanter, c’est juste pour te démontrer ceci :

 

Etre sexy, c’est pas une question d’accessoires, c’est une question d’attitude.

 

Tu peux mettre toutes les couches que tu veux de : robe rouge vif, décolleté pigeonnant, talons de 12, bijoux clinquants, lunettes de star sur une nana qui n’est pas sûre d’elle, ça se verra.

 

Pour moi, c’est encore du déguisement tout ça (t’as le droit de pas être d’accord).

 

C’est pas des accessoires extérieurs à toi qui vont combler un manque de confiance et d’affirmation de qui tu es.

 

En revanche, tu peux utiliser ton profil Méta® pour construire cette confiance.

 

C’est ce qui m’a aidée.

 

Moi qui me détestais chaque fois que je me croisais dans le miroir et qui empilais les tenues dans mes armoires sans jamais être satisfaite, c’est à partir du moment où j’avais les tenues alignées sur mon énergie que je me suis enfin vue sexy.

Ça a donc changé mon regard sur moi-même.

Ça a boosté ma confiance.

Et donc je ne sentais plus le besoin de booster artificiellement ma « sexitude ».

 

Un cercle vertueux, en somme.

 

Plus tu te trouves belle, moins tu sens le besoin de le « prouver » par des éléments extérieurs.

 

 

Voilà comment être plus sexy.

 

 

Et toi ?

C’est quoi pour toi, être sexy ?

 

 

Crédit photo : Greg Kantra - Unsplash

Leave a Reply