Toi & ton corps

Est-ce que tu ne fais que des choses raisonnables ?

By 21 mai 2019 No Comments
raisonnable irrationnel spontaneite desir ego

IR.RA.TION.NEL

 

C’est le mot qui m’a fait ‘buguer’ ce matin, en séance avec mon coach.

(Et qui m’a fait pleurer, aussi.)

Je suis quelqu’un qui adore découvrir de nouvelles choses, apprendre, lire, faire des recherches sur Internet sur différents sujets.

Tous les bouquins que j’achète sont désormais des livres pour me former sur un sujet ou un autre.

Ça n’a rien de mauvais en soi, cette soif de connaissances.

 

Mais ça rend bien service à mon ego.

 

J’ai compris ce matin que ma manière de fonctionner est basée sur la recherche de validations extérieures.

Je ne fais donc les choses que parce qu’elles sont raisonnables, prouvées scientifiquement, approuvées par quelqu’un d’autre.

Je cherche trop souvent à justifier, juger, mesurer, peser… par des éléments très rationnels.

 

Sauf que nous, les humains, nous sommes irrationnels par nature.

 

Tu aimes ce truc-ci mais pas celui-là ?

C’est irrationnel.

Tu ne peux pas justifier une envie ou une autre, un goût ou un autre, une passion ou une autre.

C’est.

C’est tout.

 

Et ce matin, j’ai eu cette énorme prise de conscience, au plus profond de moi, comme une lumière qui s’allumait soudain :

« Ah mais en fait, j’ai le DROIT d’être irrationnelle ! »

(Ça a probablement dégommé un vieux schéma, mais au final, on s’en fout de la raison pour laquelle je fonctionne comme ça. L’essentiel, c’est de voir ce fonctionnement pour DÉCIDER de le changer.)

 

T’imagines pas comme ça m’a détendue.

 

Ce n’est qu’en acceptant cette « irrationalité » que je peux accéder à mes vrais désirs.

(Pour rappel : les vrais désirs, c’est le contraire des illusions dans lesquelles ton ego t’enferme pour t’éviter de goûter à l’intensité de la vie).

Ça va me demander une ATTENTION de tous les instants pour changer mon système.

La solution (simple) pour y parvenir, et éviter que mon ego ne dévie cette attention ?

Le planifier dans mon agenda. (Si si ! Ne te moque pas, c’est sérieux !)

Pour de vrai, hein ? Avec un vrai stylo sur du vrai papier et tout.

Pour rendre ça concret, dans la matière.

Et les vrais désirs, c’est concret, c’est pas dans la tête.

 

Tant que tu vis en te raccrochant à des références externes à toi, tu te coupes de ta spontanéité, donc tu ne vis pas réellement ta vie.

Tu vis en mode automatique. (Ce matin, j’ai utilisé le mot ‘zombie’, ça décrit bien cet état.)

Tu vis comme si tu étais une spectatrice.

Tout est sous contrôle.

Tout est raisonnable et raisonné.

Tout est bien compris.

Mais pas réellement vécu.

 

Tu me suis ?

 

 

Crédit photo : Victor Garcia - Unsplash

Leave a Reply