Crée ta vie

Changes-tu consciemment ta vie ?

By 13 mai 2020 No Comments

Je dois t’expliquer le contexte.
J’avais décidé de faire une petite sieste de 15 minutes.

Ça n’a pas tenu 5 minutes.

J’ai bien fermé les yeux…. mais c’est comme si un texte était en train de se télécharger dans ma tête.

Je me suis levée d’un bond. Il FALLAIT que j’écrive ce texte, avant qu’il ne s’échappe. Là, tout de suite, maintenant !

Je te le livre ici presque brut.

***

Il y a différentes catégories de personnes dans le monde :

  • celles qui SUBISSENT leur vie,
  • celles qui ont COMPRIS qu’elles avaient le pouvoir de changer leur vie,
  • celles qui CRÉENT CONSCIEMMENT leur vie.

***

Les gens qui subissent leur vie, ils n’ont absolument pas conscience qu’ils peuvent y changer quelque chose (comme tu es abonnée à cette liste, je suppose que tu n’en fais pas partie).

Ils se plaignent tout le temps de tout ce qui leur arrive… et même ce qui ne leur arrive pas.
Le mauvais temps, la bagnole qui tombe en panne, le gouvernement, le Covid, la Chine, Trump, le trafic, les impôts, j’en passe et des meilleures.

Ils ne prennent en rien la responsabilité de ce qui arrive dans leur vie.

Ils partent du principe que « c’est comme ça », « c’est de famille », « j’ai jamais de chance de toute façon ».

(Je pourrais y inclure ce fameux collègue – dont je parlais dans cette vidéo – qui refusait d’aller chez l’ostéo pour son mal de dos « parce que c’est pas remboursé par la sécu », mais n’avait aucun problème d’argent quand il s’agissait d’installer un spa chez lui.)

***

Il y a les gens qui ont compris qu’ils peuvent changer leur vie. Eux, ils agissent à des degrés variés:

  • Il y a ceux qui savent mais qui n’osent pas.

 

  • Il y a ceux qui ont commencé à « travailler sur eux » (la vilaine expression!), mais c’est plutôt… light.

Par exemple, ils vont faire quelques séances chez un psy, et ils considèrent que ça suffit. (Comme moi il y a 11 ans en pleine dépression… j’ai arrêté au bout de 3 séances et je n’ai plus rien fait.)

  • Il y a ceux qui sont au taquet, mais dans un seul domaine :

Par exemple, ils sont à fond sur l’alimentation et la santé naturelle.
Ils ont maté toutes les vidéos de Casasnovas (j’adore ce type, c’est pas une critique), ils regardent les blogs de naturopathes à la recherche de recettes « santé », ils ont un extracteur de jus (celui dudit Casasnovas, d’ailleurs), un osmoseur, un déshydrateur, un cuiseur à vapeur douce, un germoir… bref, toute la panoplie.

Ils en deviennent des obsédés de « la santé parfaite ».

L’alimentation, c’est vraiment « notre première médecine », on va pas contredire Hypocrate.
Mais ça ne suffit pas.
Ce n’est qu’UN aspect de notre Etre.

D’autres passent leur vie chez des thérapeutes.
(C’est une ex-kinésiologue qui te parle, là.)

Ils ont suivi des formations en PNL, EMDR, EFT, CNV.
L’inconscient n’a plus de secret pour eux.
Ils savent changer leurs croyances en activant les aires du cerveau qui vont bien (je déconne pas, avec certaines techniques, tu peux VRAIMENT faire ça).
Ils ont nettoyé leur enfance, leur phrase embryonnaire, et même leurs vies antérieures.

Le hic, c’est qu’ils passent leur temps à « régler des problèmes » du passé.

Ça tourne en boucle.
(Combien de fois ai-je bossé le même foutu sujet !)

Ils regardent en arrière, pas en avant.
Ils espèrent que chaque nouvelle séance va provoquer un déclic.
Mais ils ne passent pas à l’action.

Ils attendent d’avoir « réglé leurs problèmes » pour oser aller de l’avant.
(Sauf que des problèmes, tu peux creuser et creuser, tu en trouves toujours des nouveaux !)

D’autres encore sont à fond dans l’ACTION et la VOLONTÉ.
Ils ont lu tous les bouquins de Tony Robbins, marché sur des braises, acheté 150 formations en marketing, en réussite, en mindset, en leadership et que sais-je.

Ils foncent, ils foncent, ils foncent.
Ils se prennent des murs.
Ils s’épuisent.
Alors ils font encore d’autres trucs pour monter leur niveau d’énergie.
Mais ils ne voient pas que ça les épuise encore plus et qu’en réalité, ils n’avancent pas.
(ça c’est moi, la spécialiste des tours de rond-point)

Enfin, certains sont au taquet sur la SPIRITUALITÉ.
Ils méditent tous les matins, cherchent à « élever leur niveau vibratoire », utilisent un pendule pour les « guider », vont régulièrement chez un magnétiseur, ont collé des fleurs de vie partout chez eux, colorient des mandalas (ok, j’exagère pour les mandalas… quoique).

Surtout surtout, ils prient pour obtenir ce qu’ils désirent.
Ils se disent que l’Univers pourvoira à tout.
Que s’ils sont dans leur Mission de Vie, les opportunités s’ouvriront devant eux telle la Mer Rouge devant Moïse.

En gros : ils sont bien perchés là-haut, mais pas les pieds sur terre.

Je sais de quoi je parle : j’ai fait partie un temps des gens qui croyaient que Dieu/l’Univers/le Grand Tout (appelle ça comme tu veux) allait régler magiquement tout A MA PLACE.

Sans que je bouge le petit doigt.

Ben tiens.

***

Bon t’as bien compris que je caricaturais.

J’ai pas été dans les extrêmes de tous ces cas-là, mais j’ai bien goûté à chacune de ces facettes :

  • jusqu’à mes 29 ans, j’étais une hyper cartésienne, et aller voir un psy, ça voulait dire que « j’étais malade » (la belle connerie)
  • quand j’ai fait mon premier stage de magnétisme, je suis partie à l’extrême inverse : les spirituels perchés (et j’avais bien un pendule !)
  • après j’ai suivi une formation en kinésiologie (et plein d’autres choses), donc je bossais sur moi… (oulala, ça oui)
  • quand je me suis mise à mon compte, j’ai été accompagnée par plusieurs coaches en marketing, hyper-axés action, sans aucun outil de déblocage émotionnel : comme je culpabilisais de pas avoir de résultats, ils me faisaient comprendre que c’était parce que je n’en faisais pas assez (autre belle connerie)

En écrivant cet article, mon but n’est pas de dénigrer qui que ce soit : je CONNAIS toutes ces catégories, j’en ai fait partie à un moment ou à un autre de ma vie.

J’en connais les travers.

Et je vois des gens galérer encore et encore en tombant dans les mêmes pièges que moi à ces différentes époques.

***

Quant à ceux qui créent CONSCIEMMENT leur vie…

  • Ils ont arrêté de se voiler la face.
  • Ils regardent leur vie avec une PUTAIN d’honnêteté, même si ça fait mal.
  • Ils sont pas en train de se raconter que « tout va bien, je suis connectée au Très Haut », alors qu’ils sont en galère financière.
  • Ils sont pas en train de se faire croire qu’ils ont une alimentation saine, si leur corps raconte autre chose (être en santé, ce n’est pas seulement « ne pas être malade », y’a des tas d’autres critères à prendre en compte).
  • Ils évitent la sur-action qui ne mène à rien, car ils prennent des temps de prise de recul.
  • Ils savent quand il faut aller régler un blocage du passé pour avancer dans le présent.
  • Ils vivent leurs émotions au lieu de les « gérer ».
  • Ils savent que pour gagner en confiance, il faut affronter ses peurs (et pas attendre d’avoir confiance, parce que ça c’est une illusion).
  • Ils ont défini où ils veulent aller et quels sont leurs standards.
  • et bien d’autres choses encore (ma liste n’est pas exhaustive).

***

Je ne suis pas à 100% dans chacun de ces critères, loin de là.

En fait, j’ai ENVIE de faire bouger ma vie dans une direction qui me convienne.

J’en ai tellement envie que c’est ma priorité numéro 1.

Je ne me raconte pas de salades quand je suis dans une situation merdique (qu’elle soit pro, financière, perso, relationnelle).

Je ne MINIMISE pas. Je ne maximise pas non plus.

J’ose regarder mes parts « sombres » (les aspects de nous qu’on trouve moche et qu’on tente de planquer sous le tapis).

***

C’est ça la CLÉ.

Avant n’importe quel travail en psy, développement personnel, coaching, formation.

Le première clé, c’est de regarder sa RÉALITÉ en face.

La seconde clé, c’est le DÉSIR DE CHANGEMENT.

Pas de prise de conscience = pas de désir  = pas de direction = pas d’action « juste ».

(L’action juste, ici, c’est le moyen par lequel tu vas changer ta vie, et qui sera le plus adapté à ta situation du moment.)

***

Et toi ?

Qu’en penses-tu ?

Te reconnais-tu dans une de ces catégories ?

As-tu le désir de changer quoi que ce soit dans ta vie ?

Comment comptes-tu t’y prendre ?

 

 

Crédit photo : Ross Findon - Unsplash

Leave a Reply