Crée ta vie

A quelles possibilités te fermes-tu ?

By 14 avril 2019 No Comments
possibilites solutions synchronicites intention

D’habitude, je te parle de choses très terre-à-terre, comme la relation à ton corps.

Ton corps, c’est tangible, tu peux le toucher.

Mais il y a d’autres aspects, plus intangibles, dont j’ai envie de te parler aujourd’hui. C’est venu sur le tapis car je rencontre très régulièrement des personnes qui sont bloquées dans le :

« Ce n’est pas possible. »

« Je ne peux pas. »

« Je n’ai pas l’argent. »

« Je n’ai pas le temps. »

« Tu comprends, avec mon travail, mes enfants, mon mari/ma femme/mon mec/ma nana, mon chien, mon chat, mon poisson rouge, la météo, l’alignement Mars-Vénus… je ne peux absolument pas. »

 

Bref. Tu saisis l’idée.

 

Chaque fois que tu dis ou penses quelque chose dans ce style, tu fermes la porte à des possibilités.

Tu ne laisses aucune chance à ton inconscient de soudain entrevoir une solution, ou à l’Univers de t’en proposer une tout droit « sortie du chapeau », tu ne laisses aucune chance à la magie des synchronicités d’entrer dans ta vie – que tu y crois ou pas.

Ce truc-qui-te-semblait-impossible peut devenir possible, à condition que tu laisses la porte ouverte.

Personne n’est omniscient. Personne ne peut connaître l’étendue des possibilités que l’Univers peut nous proposer.

 

Je te donne un exemple super concret qui m’arrive en ce moment dans ma vie. Attention, je vais te dire ça d’une traite, sans respiration, super condensé, alors accroche-toi !

Cette année, j’avais l’intention de faire environ un stage ou une formation par mois, sans savoir si ça serait possible financièrement ou temporellement (ce mot n’existe probablement pas mais je décide quand même de l’utiliser), ni même ce que ce serait.
Et bim ! Sans même chercher, tout me tombe tout cru dans le bec :

  • une copine me contacte pour aller ensemble à un stage feu sacré en janvier ;
  • le coach de ce même stage (dont je suis fan) nous parle d’un stage marketing en mars animé par un coach dont LUI est fan ;
  • j’y vais, et là j’entends par une copine qu’une formation en coaching que je rêve de faire mais qui est déjà pleine a une session qui ouvre en septembre (c’était même pas visible sur leur site à ce moment-là) -> j’attends pas et je m’inscris ;
  • en avril je fais un stage sur les archétypes féminins conseillé par un autre coach (oui j’en croise beaucoup !) à un stage en novembre dernier, et c’est tellement bien que je m’inscris immédiatement pour la suite en juillet ;
  • en ma prochain, je vais à une journée de coaching de groupe OFFERTE à ses clients les plus assidûs par le coach-dont-je-suis-fan.
  • … Et l’année est même pas finie !

(Pfiou, je reprends mon souffle.)

Tu saisis l’idée ? J’ai rien programmé, j’ai eu juste à suivre le flux.

J’ai laissé la porte ouverte.

Et un « petit caillou » a mené à un autre « petit caillou ».

 

Je te donne un autre exemple, qui ne vient pas de ma propre expérience cette fois.

J’ai un ami, il gagne très régulièrement des voyages. Oui oui, des voyages. Tous frais payés. Ça fait 10 ans que je le connais, et ça fait 10 ans que je me répète que mon pote, il a toujours de la chance.

(Tu noteras ici l’utilisation du terme « toujours », un bel exemple de généralité »-à-la-con qui permet de me connecter à la réalité telle qu’elle est. Faut que je me note de te reparler de ça un jour.)

C’est presque incroyable la façon dont ça lui est arrivé. Il y a quelques semaines, un magasin de meubles l’a appelé pour lui dire : « si  vous venez dans notre magasin, vous partez à Chypre, vous n’êtes même pas obligé d’acheter quoi que ce soit chez nous ». Il est donc parti une semaine en vacances – et il a changé de canapé au passage mais ça, ce n’était pas prévu.

Mon pote-super-chanceux, il a un ami à qui il est arrivé la même histoire : on l’appelle, s’il se déplace, il gagne un voyage.

Tu sais quoi ?

Il ne s’est pas bougé les fesses.

Je pense qu’il n’est pas prêt de gagner de nouveau quoi que ce soit.

 

Si t’es pas ouverte aux cadeaux, l’Univers les refile à quelqu’un d’autre.

 

J’ai mis 40 piges à comprendre ça.

Jusqu’à ces dernières semaines, je n’avais pas OBSERVÉ à quel point, parfois, il arrivait que les événements s’enchaînent de façon magistrale.

Et plus je laisse faire, tout en restant focalisée sur mon intention, plus ça se produit.

Faut arrêter de croire que l’Univers décide tout à ta place et que tu n’as qu’à te laisser guider, c’est des conneries, ça.

 

TU choisis, et ensuite tu restes ouverte à ce qui vient.

 

Que choisis-tu ?

 

 

Crédit photo : Andrei Lazarev - Unsplash

Leave a Reply